destinations-amerique-latine-chili

Chili

Destinations

Le Chili est assurément le plus long du monde : il s’étire sur plus de 4 300 kilomètres, pour une largeur moyenne d’environ 180 kilomètres ! Terre d’élection de nombreuses civilisations précolombiennes, le Chili a appartenu à l’Espagne jusqu’à l’invasion de cette dernière par les troupes Napoléoniennes. En 1810, le pays acquiert son indépendance. S’en suivra de nombreux régime, loin d’être vertueux. Dans la période récente, la dictature de Pinochet a marqué les esprits. Aujourd’hui, le pays est l’un des plus développé d’Amérique de Sud et attirent de plus en plus de touristes, d’autant que la démocratie s’y est stabilisée. La pluralité des cultures, des paysages et des climats fait du Chili l’un des pays les plus divers au monde.

Entre les Andes et l’Océan Pacifique, le désert d’Atacama et la terre de feu

Entre la gentillesse de ses habitants et la beauté sublime de ses paysages, le Chili dispose de nombreux atouts à faire valoir auprès des touristes, de plus en plus nombreux à s’y rendre. Du coté des paysages, il est particulièrement recommandé de se rendre à l’extrême sud du pays pour contempler les grandes espaces qu’offre la Patagonie et la fameuse « tierra del fuego » avec ses calottes glaciaires et ses fjords, mais aussi l’île de Chiloé ou encore l’île de Pâques.

Au Nord, c’est l’immensité du désert plongeant dans l’océan, les « salares » peuplés de flamands roses, l’Altiplano et la majestueuse Cordillère des Andes ponctuées de volcans et de sommets enneigés qui ne manquera pas de vous satisfaire. Dans ce pays très long, la riche diversité des climats et des paysages vous imposera de faire des choix lors de votre séjour. Privilégiez alors une visite par « zone » : le nord, le sud ou le centre. Dans tous les cas, de nombreuses randonnées, que ce soit au Nord ou au Sud, sont proposés aux touristes leur permettant ainsi de découvrir des panoramas merveilleux : le lac caburgua, les volcans Villarrica et Pumalin, le Santuario El cani… 

La grande ville de Santiago du Chili ne dispose pas de nombreux atouts à même d’attirer et de contenter les touristes. Hormis les quartiers de Bellavista ou Brasil qui offre une animation particulière et quelques musées, ne vous y attardez pas outre mesure. Valparaiso, contrairement à la capitale, saura davantage vous satisfaire. Ville bohème située dans une baie avec des maisons construites sur les flancs de collines, elle dégage un charme quasiment magique. La Sebastiana, maison de Pablo Neruda, vaut absolument le détour et les nombreux restaurants locaux sauront satisfaire tous les appétits.

Pour ceux qui souhaiteront piquer une tête dans le pacifique, il est recommandé de bien se couvrir tant l’eau y est froide. Il vous suffira alors de prendre le métro depuis Valparaiso pour vous rendre à Vina Del Mar et au bord de l’océan. Au nord, le musée archéologique d’Azapa vous apprendra l’histoire et vous permettra de découvrir les momies de Chinchorros. Les villes de San Pedro d’Atacama, d’Iquique ou encore Punta Arenas sauront aussi attirer votre curiosité, d’autant qu’elles constituent bien souvent le point de départ et le lieu de passage obligé pour de nombreuses autres activités.

Louer une voiture au Chili

A la vue du nombre d’activité qu’il est possible de faire au Chili, la voiture semble être une solution plus qu’intéressante pour pouvoir se déplacer. Elle permet d’être autonome et de prévoir son trajet au fur et à mesure. Les principales agences se trouvent dans les grands centres urbains tels que Santiago ou Valparaiso. Mais vous n’aurez tout de même aucunes difficultés à trouver des loueurs de voiture dans les autres villes.

Si vous souhaitez louer une voiture dans une ville et la rendre dans une autre, prenez en compte le fait qu’il vous faudra vous acquitter du « drop off », une taxe prévue à cet effet. L’essentiel du pays dispose de bonnes infrastructures autoroutières et le code de la route est plutôt respecté. Prenez garde tout de même : les priorités à droite n’existent pas au Chili et la législation concerne l’alcool au volant est très stricte.

Se loger au Chili

Vous n’aurez aucuns problèmes pour trouver un hébergement correspondant à votre budget au Chili. Du camping à l’hôtel de luxe en passant par les auberges de jeunesses et autre « hostal », il y a de tout. Bien entendu, pour les hôtels de grand luxe, rendez-vous dans les grands centres urbains. Sinon, l’ensemble des villes ou villages du pays dispose d’au moins une solution d’hébergement bon marché.

Prenez garde cependant à l’hiver austral : durant cette saison (juillet-août), les auberges de jeunesse et les « hospedajes » ne disposent bien souvent pas de chauffage, ou uniquement un poêle à bois dans la pièce commune. Les prix des « hostals » varient de 500 à 2500 pesos chileno selon qu’il s’agisse d’un lit en dortoir ou d’une chambre double. Dans tous les cas, il est bon de savoir la différence entre « hostal » et « hospedaje » afin que vous sachiez où vous mettez les pieds. Un hostal ressemble, dans une certaine mesure à une auberge de jeunesse alors que l’hospedaje est une chambre louée par un particulier.

L’aéroport de Santiago du Chili

L’Aeropuerto Internacional Arturo Merino Benítez est l’aéroport international situé dans la banlieue de Santiago du Chili. Il s’agit de la principale porte d’entrée aérienne internationale du pays. De nombreux vols desservent la ville depuis l’Europe. Ainsi, depuis Paris, Air France effectue de nombreuses liaisons. Il est aussi possible de se rendre au Chili avec les compagnies Lufthansa ou Iberia.

Au départ de Paris, il est possible de trouver des vols aller-retour pour un montant de 900€. Comptez également environs 14 heures de vol et un décalage horaire de 4 à 5 heures. Notez qu’il est, officiellement, obligatoire de disposer d’un billet d’avion retour si vous souhaitez vous rendre au Chili, pour des raisons d’immigration essentiellement.